Les Triades

Les Triades de l’île de Bretagne, Trioedd Ynys Prydein

Type D2 : Textes portant sur des personnages principaux de la Matière Arthurienne

Origine : Pays de Galles

Date de première rédaction : Inconnue

Manuscrits principaux : Livre noir de Carmarthen (1200/1250), Peniarth 16 (1250/1275), Peniarth 47 (1400/1500), Peniarth 50 (1400/1450), Livre Rouge d’Hergest, in rhonabwy (ap.1382), Livre blanc de Rhydderch, in Mabinogi (v.1350)

 

Les Triades sont des courts textes dévoilant trois noms à caractères légendaires ou historiques, formées sur le modèle d’autres Triades galloises à but plus didactiques. Elles évoluent au cours du temps et des manuscrits, et constituent un excellent modèle de l’agrégation de matériel arthurien sur des textes antérieurs. En effet, si l’on ne tient pas compte de Livre Noir de Carmarthen, qui est le plus ancien mais ne comprend que des triades à propos des chevaux, le plus ancien manuscrit de triades est le Peniarth 16. Entre sa rédaction et celle du Peniarth 50 deux siècles plus tard, sept entrées spécifiquement arthuriennes et quelques ajouts arthuriens mineurs sont faits au corpus de triades.

 

Les Triades sont ici traduites depuis l’anglais, et je suis donc responsable de tout contresens. Elles sont classées dans l’ordre chronologie des manuscrits.

 

Les trois chevaux décernés de l’île de Bretagne :

Fin Gris (Meinlas), le cheval de Caswallawn fils de Beli,

Jaune Pâle du Haras (Melyngan Mangre), cheval de Lleu à la Main adroite

Et Diviseur d’Armée (Lluagor), cheval de Caradawg au Bras Fort

(LNC, P16, P47, LRH, LBR)

 

Les trois chevaux pillés (chevaux de butin) de l’île de Bretagne :

Sabot-Fendu, cheval d’Owain fils d’Urien,

Et Longue-langue, cheval de Cadwallan fils de Cadfan

Et Bucheslom, cheval deGwgawn à l’épée rouge

(LNC, P16, P47, P50, LRH, LBR)

 

Les trois vives montures de l’île de Bretagne :

Gris, cheval d’Alser fils de Maelgwn,

Et Alezan Long-cou, cheval de Cai,

Et Rouan Sabot-Fendu, cheval d’Iddon fils d’Ynyr Gwent

(LNC, P16, P47, LRH, LBR)

 

Les Trois Chevaux de Charge de l’île de Bretagne

Noir, cheval de Brwyn fils de Cunedda

Et l’immense Jeune, cheval de Pasgen fils d’Urien

Et Gris-Dun, cheval de Rhydderch Hael

(LNC, P16, P47)

 

Les Trois Trônes Tribaux de l’île de Bretagne :

Arthur comme Chef des Princes à Mynyw (Menevia), et Dewi comme Chef des Evêques, et Maelgwn Gwynedd comme Chef des Anciens

Arthur comme Chef des Princes à Celliwig en Cornouailles, et l’évêque Bytwini (Baudoin) comme Chef des Eveques, et Caradawg au Bras-Fort comme Chef des Anciens ;

Arthur comme Chef des Princes à Pen Rhionydd (Rerigonium, Stanraer ?) dans le Nord, et G(w)erthmwl Wledig comme Chef des Anciens, et Cyndeyrn Gartwys (Kentigern) comme Chef des Evêques.

(P16, P50)

 

Les Trois Hommes Généreux de l’île de Bretagne :

Nudd le Généreux, fils de Senyllt,

Mordaf le Généreux, fils de Serwan,

Rhydderch le Généreux, fils de Tudwal Tudwal Tudglyd.

(Et Arthur lui-même fut plus généreux que les trois)

(P16, P50, LRH, LBR)

 

Les Trois Princes Fortunés (Bénis) de l’île de Bretagne

Owain fils d’Urien

Rhun fils de Maelgwn

Rhufawn le Radieux fils de Dewrarth Wledig

(P16, P47, P50, LBR)

 

Les Trois Hommes bien bâtis de l’île de Bretagne

Gwalchmai fils de Gwyar

Et Llacheu fils d’Arthur

Et Rhiwallawn aux cheveux en balais

(P16, P47, P50, LRH, LBR)

 

Les Trois Piliers de Bataille de l’île de Bretagne :

Dunawd fils de Pabo Pilier de Bretagne

Et Gwallawg fils de Lleenawg

Et Cynfelyn le Maladroit/Lépreux

(P16, P47, P50, LRH, LBR)

 

Les Trois Protecteurs-Taureaux de l’île de Bretagne :

Cynfawr Protecteur de l’Armée, fils de Cynwyd Cynwydion

Et Gwenddolau fils de Ceidiaw,

Et Urien fils de Cynfarch

(P16, P47, P50)

 

Les Trois Chef-Taureaux de l’île de Bretagne :

Elinwy fils de Cadegr

Et Cynhafal fils d’Argad

Et Afaon fils de Taliesin

Les trois furent fils de Bardes

(P16, P47, P50, LRH, LBR)

 

Trois Humbles Chefs de l’île de Bretagne :

Llywarch le Vieux fils d’Elidir Llydanwyn,

Et Manawydan fils de Llŷr Demi-Mot

Et Gwgon Gwron fils de Peredur fils d’Eliffer à la Grande Suite

(Et voilà pourquoi ils furent appelés « Humble Chefs » : car ils ne cherchèrent jamais un domaine, et personne ne put leur dénier).

(P16, P47, P50, LRH, LBR)

 

Les Trois Chefs de la Cour d’Arthur

Gobwry fils d’Echel Cuisse-Puissante

Cadr(i)eith (« Beau Discous ») fils de Porthawr Gadw

Et Ffleudur la Flamme

(P16, P47, LRH, LBR)

 

Les Trois Chefs de Deira et Bernicia :

Gall fils de Disgyfdawd

Et Ysgafnell fils de Disgyfdawd

Et Diffydell fils de Disgyfdawd

Les trois étaient fils de Bardes (ou Bardes)

(P16, P47, LRH, LBR)

 

Les Trois Bardes à la Lance Rouge de l’île de Bretagne :

Tristfardd, barde d’Urien

Et Dygynnelw, barde d’Owain fils d’Urien

Et Afan Ferddig, barde de Cadwallawn fils de Cadfan

(P16, P47, P50, LRH, LBR)

 

Les Trois Bardes Frivoles de l’île de Bretagne :

Arthur,

Et Cadwallawn fils de Cadfan,

Et Rahawd fils de Morgant.

(P16, P50, LRH)

 

Les Trois Officiers en Chef (Intendants) de l’île de Bretagne

Caradawg fils de Brân,

Et Cawrdaf fils de Caradawg,

Et Owain fils de Maxen Wledig

(P16, P47, LRH, LBR)

 

Les Trois Capitaines de l’île de Bretagne :

Geraint fils d’Erbin,

Et Gwenwynwyn fils de Naf

Et March fils de Meirchion.

(P16, P47, LRH, LBR)

 

Les Trois Flottes Mobiles de l’île de Bretagne :

La Flotte de Llawr fils d’Eiryf,

Et la Flotte de Divwng fils d’Alan

Et la Flotte de Solor fils de Murthach.

(P16, P47, P50)

 

Les Trois Puissants Bergers de l’île de Bretagne :

Riueri fils de Tangwn,

Et Dunawd le Berger

Et Pryder (Soin) fils de Dolor (Douleur) de Deira et Bernicia

(P16, P47)

 

Les Trois Hommes Enchaînés de l’île de Bretagne :

Cadwaladr le Béni

Et Rhun fils de Maelgwn,

Et Rhiwallawn aux Cheveux en Balai.

(Et voilà pourquoi ces hommes furent appelés Enchainés : parce qu’on ne pouvait trouver des chevaux qui leur convenaient, à cause de leur taille ; alors ils mirent des chaines d’or autour de leurs chevilles, sur la croupe de leurs chevaux, derrière leur dos ; et deux plaques d’or sous leurs genoux, et pour cela les genoux sont appelés « petites poèles ».)

(P16, P47, P50, LRH, LBR)

 

Les Trois Cavaliers de Bataille de l’île de Bretagne :

Caradawg au Bras Fort,

Et Me(n)waedd d’Arllechwedd,

Et Llŷr des Armées.

(P16, P47, LRH, LBR)

 

Les Trois Vainqueurs d’Ennemi de l’île de Bretagne :

Greid(y)awl le Vainqueur d’Ennemi fils de E(n)vael Adrann

Et Gweir à la Grande Valeur

Et Drystan fils de Tallwch.

(P16, P47, LRH, LBR)

 

Les Trois Ravageurs de l’île de Bretagne :

Arthur,

Et Rhun fils de Beli

Et Morgant le Riche

(P16, P50, LRH, LBR)

 

Les Trois Hommes Couronnés par les Batailles de l’île de Bretagne :

Drystan fils de Tallwch,

Et Hueil fils de Caw,

Et Cai fils de Cenyr à la Belle Barbe.

Et Il en fut un qui était couronné au-dessus des autres : c’était Bedwyr fils de Bedrawc.

(P16, P47, P50, LRH, LBR)

 

Les Trois Hommes Courageux de l’île de Bretagne, trois fils d’Haearnwedd la Perfide :

Gruddnei

Et Henben (« Vieille Tête »),

Et Edenawg (« l’Ailé »)

(P16, P50, LRH, LBR)

 

Les Trois Hommes Arrogants de l’île de Bretagne :

Sawyl à la Haute Tête,

Et pasgen fils d’Urien

Et Rhun fils d’Einiawn.

(P16, P47, P50, LRH, LBR)

 

Les Trois Bloqueurs de Massacre de l’île de Bretagne :

Gilbert fils de Cadgyffro

Et Morfran fils de Tegid,

Et Gwgawn à l’épée Rouge

(P16, P47, P50, LRH, LBR)

 

Les Trois Chefs de Bataille de l’île de Bretagne :

Selyf fils de Cynan Garrwyn,

Et Urien fils de Cynfarch,

Et Afaon fils de Taliesin.

(Voilà pourquoi ils étaient appelés ainsi : car ils se vengeaient depuis la tombe)

(P16, P47, LRH, LBR)

 

Les Trois Puissants Porchers de l’île de Bretagne :

Drystan fils de Tallwch, qui gardait les porcs de Marc fils de Meirchiawn, et pendant la garde alla demander à essylt de venir le rencontrer. Et Arthur chercha (à obtenir) un porc parmi eux, soit par ruse ou par force, et il ne l’obtint pas ; (Arthur, March, Cai et Bedwyr dans le LB)

Et Pryderi fils de Pwyll, Seigneur d’Annwfn, qui garda les porcs de Pendaran Dyfed à Glyn Cuch à Emlyn ;

Et Coll fils de Collfrewy, qui garda Henwen, la truie de Dallwyr Dallben, qui alla sur le point de mettre bas, à Penrhyn Awstin, en Cornouailles, et entra dans la mer. Et à Aber Tarogi en Gwent Is Coed elle mit pied à terre. Et Coll fils de Collfrewy avait sa main sur ses soies, peu importe où elle allait, par mer ou par terre. Et dans le Champ de blé de Gwent elle engendra un grain de blé et une abeille ; et ainsi cet endroit est le meilleur pour le blé et les abeilles. Et de là elle alla à Llonion en Pembroke, et là elle engendra un grain d’orge et une abeille. Et ainsi Llonion est le meilleur endroit pour l’orge. De là elle alla à la Colline de Cyferthwch en Eryri ; et là elle mit bas un louveteau et un aiglon. Et Coll fils de Collfrewy donna l’aigle à Bre(r)nnach l’irlandais du Nord, et le loup il donna à Me(n)waedd fils de … d’Arllechwedd ; et ce furent (le loup de) Me(n)waedd et l’aigle de Brennach. Et de là elle alla à la Pierre Noire à Llanfair en Arfon et là elle accoucha d’un chaton. At Coll fils de Collfrewy jeta ce chaton dans la Menai. Et ce fut plus tard le Chat de Palug.

(P16, P47, LRH, LBR)

 

Les Trois Enchanteurs de l’île de Bretagne :

Coll fils de Collfrewy,

Et Menw fils de teirgwaedd,

Et Drych fils de Cibddar.

(P16, P47)

 

Les Trois Troupes de Guerre Loyales de l’île de Bretagne :

La Troupe de Cadwallawn fils de Cadfan, qui furent avec lui pendant sept années en Irlande ; et durant tout ce temps ils ne lui demandèrent rien, à moins d’être forcé à le quitter ;

Et la seconde, la Troupe de Gafran fils d’aeddan, qui alla en mer pour son seigneur,

Et la troisième, la Troupe de Gwenddolau fils de Ceidiaw, qui continua la bataille pendant un mois et demi après que leur seigneur fût tué.

(P16, P47, P50, LRH, LBR)

 

Les Trois Troupes de Guerre Déloyales de l’île de Bretagne :

La Troupe de Goronwy le Radieux de Penllyn, qui refusa de recevoir la lance empoisonnée de Lleu à la Main Habile pour leur Seigneur, à la Pierre de Goronwy à la source de la (rivière) Cynfal ;

Et la Troupe de Gwrgi et Peredur, qui abandonna leurs seigneurs à Caer Greu, quand ils eurent rendez-vous pour combattre le jour suivant avec Eda au Grand Genou ; et ils furent tous deux tués ;

Et la Troupe d’Alan Fyrgan, qui se détourna de lui de nuit et le laissa aller avec des servants à Camlan. Et là il fut tué.

(P16, P47, P50, LRH, LBR)

 

Les Trois Nobles Suites de l’île de Bretagne :

La Suite de Mynyddawg d’Eidyn

Et la suite de Melyn fils de Cynfelyn

Et la suite de Dryon fils de Nudd.

(P16, P47, LRH, LBR)

 

Les Trois Hommes qui Trois Heureux Meurtres :

Gall fils de Dysgyfdawd qui tua les Deux Oiseaux de Gwenddolau. Et ils avaient un joug d’or sur eux. Deux corps des Cymry ils dévoraient pour dîner, et deux pour souper ;

Et Ysgafnell fils de Dysgyfdawd, qui tua Edelfled roi de Lloegr ;

Et Diffydell fils de Dysgyfdawd qui tua Gwrgi le Rude Gris. Ce Gwrgi transformait un Cymry en cadavre chaque jour, et deux par samedi pour ne pas avoir à le faire le dimanche.

(P16, P50, LRH, LBR)

 

Les Trois Regrettables Meurtes de l’île de Bretagne :

Heidyn fils d’Enygan qui tua Aneirin au VerFluide, Prince des Poètes ;

Et Llawgad à la Main Lourde de la Frontière d’Eidyn qui tua Afaon fils de Taliesin,

Et Llofan à la Main Blessante qui tua Urien fils de Cynfarch.

(P16, P47, P50, LRH, LBR)

 

Les Trois Regrettables Coups de Hache de l’île de Bretagne :

Le Coup d’Eidyn dans la Tête d’Aneirin,

Et le Coup sur la Tête de Golydan le Poète

Et le Coup sur la tête de Iago fils de Beli.

(P16, P47, LRH, LBR)

 

Les Trois Osts qui quittèrent l’île, et aucune ne revint :

La première partit avec Elen des Armées et Cynan son frère,

La seconde partit avec Yrp des Armées, qui demanda assistance au temps de Cadial fils d’Eryn. Et tout ce qu’il demanda de chaque forteresse principale fut deux fois plus d’hommes que ceux qui arrivaient avec lui ; et à la première forteresse il ne vint que lui et son serviteur. Néanmoins se fut l’ost le plus complet qui partit de cette ile, et aucun d’entre eux ne revint jamais. L’endroit où ces hommes restèrent était deux îles proches de la Mer Grecque ; ces îles étaient Gals et Avena.

Le Troisième alla avec Caswallawn fils de Beli et Gwenwynwyn et gwanar, fils de Lliaws fils de Nwyfre, et Ar(i)anrhod fille de Beli leur mère. Et ces hommes vinrent d’Arllechwedd. Ils allèrent avec Caswallawn leur oncle à la poursuite des hommes de César. Ces hommes sont en Gascogne. Et le nombre qui partit dans chaque Ost était 21000 hommes. Et ce furent les Trois Osts d’Argent ; ils furent appelés ainsi car l’or et l’argent de l’île partit avec eux. Et c’étaient les hommes les mieux choisis.

(P16, P50, LRH)

 

Les Trois Oppressions qui vinrent sur cette île, et aucune ne repartit :

L’une d’entre elle fut le peuple des Cor(y)aniaid, qui vint ici au temps de Caswallawn fils de Beli ; et aucun ne repartit. Et ils venaient d’Arabie.

La seconde Oppression : les Gwyddyl Ffichti (pictes). Et aucun ne repartit.

La troisième Oppression : les Saxons avec Horsa et Hengist comme dirigeants.

(P16, P50)

 

Les Trois Dissimulations et les Trois Révélations de l’île de Bretagne :

La tête de Bendigeidfran, fils de Llŷr, qui fut enterrée sur la Colline Blanche de Londres. Et aussi longtemps que la tête fut à cet endroite, aucune Oppression ne vint en cette île ;

La seconde Dissimulation Fortunée : les Os de Gwerthefyr le Béni, dans les principaux Ports de cette île. Et aussi longtemps qu’ils restèrent dissimulé, aucune Oppression Saxonne ne vint à cette île ;

Et la troisième : les Dragons de Dinas Emrys, que Lludd fils de Beli cacha en Eryri.

(P16, P47, P50, LRH)

 

Les Trois Principales Montures de l’île de Bretagne :

Le Grand Très Noir, Cheval d’Owain fils d’Urien,

Et l’Avide aux Longues Pattes Avant, cheval de Cyhored fils de Cynan,

Et le Rouge Foulée de Loup, cheval de Gilbert fils de Cadgyffro.

(P16, P47, LRH, LBR)

 

Les Trois Chevaux d’Amants de l’île de Bretagne :

Le Gris Fort, cheval de Dalldaf fils de Cunin Cof,

Et le Rouan Pommelé, Cheval de Rahawd fils de Morgant,

Et Blanc Argenté, Fier et Loyal, cheval de Morfran fils de Tegid

(P16, P47, P50, LRH, LBR)

 

Les Trois Bêtes de Somme de l’île de Bretagne :

Noir, cheval de Brwyn fils de Cunedda,

Et le Grand Jaune, cheval de Pasgen fils d’urien

Et Gris Dun, cheval de Rhydderch Hael.

(P16, P47, P50, LRH)

 

Les Trois Principaux Bœufs de l’île de Bretagne :

Jaune Printemps,

Et le Châtain, bœuf de Gwylwylyd,

Et le Bœuf Moucheté.

(P16, P47, P50)

 

Trois principales Vaches de l’île de Bretagne :

Tachetée, la vache de Maelgwn Gwynedd,

Et Peau-Grise, vache des fils d’Eliffer à la Grande Armée,

Et Cornillo, vache de Llawfrodedd le Barbu.

(P16, P47, P50)

 

Les Trois Hommes qui reçurent la Puissance d’Adam :

Hercule le Fort,

Et Hector le Fort,

Et Samson le Fort.

Ils étaient, tous trois, aussi fort qu’Adam lui-même.

(LRH)

 

Les Trois Hommes qui reçurent la Beauté d’Adam :

Absalom fils de David,

Et Jason fils d’Aeson,

Et Paris fils de Priam.

Ils étaient, tous trois, aussi attrayants qu’Adam lui-même.

(LRH)

 

Les Trois Personnes qui reçurent la Sagesse d’Adam :

Caton l’Ancien,

Et Bede,

Et Sibli la Sage.

Ils étaient, tous trois, aussi sages qu’Adam lui-même.

(LRH)

 

Les Trois Femmes qui reçurent la Beauté d’Eve en trois Tiers :

Dido (Diadema), maîtresse d’Aenas Bouclier Blanc,

Et Elen la Magnifique, la responsable de la destruction de Troie,

Et Polyxena, fille de Priam le Vieux, roi de Troie.

(Eve était aussi belle que toutes les trois).

(P47, LRH)

 

Les Trois Hommes Déshonorés de l’île de Bretagne :

L’un d’entre eux : Afarwy fils de Lludd fils de Beli. Il fit venir Jules Cesar et les Hommes de Rome sur l’île, et il fut responsable du paiement de 3000 livres en tribut de cette île chaque année, à cause d’une querelle avec Caswallawn son oncle.

Et le second est Gwrtheyrn le Maigre, qui le premier donna des terres aux Saxons sur cette île et fut le premier à s’allier avec eux. Il causa la mort de Custennin le Jeune, fils de Custennin le Béni, par sa traitrise, et exila les deux frères Emrys Wledig et Uthur Penndragon de cette île vers la (Petite-)Bretagne, et prit par traîtrise la Couronne et le Royaume. Et à la fin Uthur et Emrys brûlèrent Gwrtheyrn à Castell Gwerthynion près de la Wye, en un incendie pour venger leur frère.

Le Troisième et le pire fut Medrawd, quand Arthur lui laissa le gouvernement de l’île de Bretagne, au moment où lui-même traversa la mer pour combattre Lles, Empereur de Rome, qui avait envoyé des messages à Arthur à Caerleon pour demander un tribut pour lui et les hommes de Rome, de cette île, dans la mesure où il avait été payé depuis l’époque de Caswallawn fils de Beli jusqu’à celle de Custennin le Béni, grand-père d’Arthur. Voici la réponse qu’Arthur donna aux messagers de l’Empereur : que les hommes de Rome n’avaient pas plus de prétention à réclamer un tribut des hommes de l’île de Bretagne, que les hommes de l’île de Bretagne  n’en avaient sur eux. Car Brân fils de Dyfnwal et Custennin fils d’Elen avaient été Empereurs de Rome, et ils étaient deux hommes de cette île. Et Arthur recruta les meilleurs hommes de son royaume, et les mena par-delà la mer contre l’Empereur. Et ils se rencontrèrent au-delà de la Montagne de Myneu (les Alpes), et nombre d’entre eux tomba ce jour-là de part et d’autre. Et à la fin, Arthur rencontra l’Empereur et le tua. Et les meilleurs hommes d’Arthur y furent tués. Quand Medrawd apprit que l’armée d’Arthur était dispersée, il se retourna contre lui, et les Saxons et les Pictes s’unirent à lui pour tenir l’île contre Arthur. Et quand Arthur l’apprit, il revint avec tout ce qui restait de son armée, et réussità débarquersur cette île pour s’opposer à Medrawd. Alors eut lieu la Bataille de Camlan entre Arthur et Medrawd, et Arthur tua Medrawd et lui-même fut blessé mortellement. Et il en mourut, et fut enterré dans un Hall sur l’île d’Afallach.

(LRH)

 

Les Trois Prisonniers Suprêmes/Exaltés de l’île de Bretagne :

Llŷrà la Demi-Parole, qui fut emprisonné par Euroswydd,

Et le second, Mabon fils de Modron,

Et troisième : Gwair fils de Gweirioedd.

Et un fut plus exalté que les trois, il fut en prison trois nuits à Caer Oeth et Anoeth (Agned ?), et trois nuits emprisonné par Gwen Pendragon, et trois nuits dans une prison enchantée sous le Rocher de Echeifyeint. Ce prisonnier exalté était Arthur. Et le même homme le libéra de chacune de ses trois prisons : Goreu, fils de Custennin, son cousin.

(P50, LRH, LBR)

 

Les Trois Coups Douloureux de l’île de Bretagne :

Le premier : Matholwch l’irlandais le donna à Branwen fille de Llyr ;

Le second fut donné par Gwenhwyfach à Gwenhyfar : et pour cela il eut lieu ensuite la Bataille de Camlan ; et le troisième Golydan le Poète donna à Cadwaladr le béni.

(P50, LRH, LBR)

 

Les Trois Dévastations Sans Frein de l’île de Bretagne :

La première quand Medrawd vint à la cour d’Arthur à Celliwig en Cornouaille ; il ne laissa ni aliment ni boisson à la cour qu’il n’eût consumé. Et il tira Gwenhwyfar de son trône, et la frappa.

La seconde Dévastation Sans Frein quand Arthur vint à la cour de Medrawd. Il ne laissa ni aliment ni boisson à la cour ;

Et la troisième Dévastation quand Aeddan le Rusé vint à la cour de Rhydderch le Généreux à Alclud ; il ne laissa ni aliment ni boisson ni bête vivante.

(P47, P50, LRH, LBR)

 

Les Trois Quêtes qui furent obtenues de Powys :

La première est celle de Myngan, amené de Meigen à Llansilin, pour neuf heures le matin suivant, pour recevoir des honneurs de Cadwallawn le Béni, après le meurtre de Ieuaf et Griffri ;

La seconde celle de Griffri, amené jusqu’à Bryn Griffri avant le matin suivant, pour attaquer Edwin ;

La troisième est celle d’Hywel fils de Ieuaf, amené en Caradigiauwn depuis le Rocher de Gwynedd pour combattre avec Ieuaf et Iago dans cette bataille.

(LRH, LBR)

 

Les Trois Grandes Reines d’Arthur :

Gwennhwyfar fille de Cywryd Gwent

Et Gwenhwyfar fille de Gwythyr fils de Greidiawl ;

Et Gwenhwyfar fille de Gogfran le Géant.

(P47, P50, LRH, LBR)

 

Et les Trois Maitresses était celles-ci :

Indeg fille de Garwy le Grand,

Et Garwen fille d’Henin le Vieux,

Et Gwyl de Gendawd.

(P47, P50, LRH, LBR)

 

Les Trois Amazones de l’île de Bretagne :

La première d’entre eux, Llewei fille de Seitwed,

Et Rorei fille d’Usber,

et Mederei Badellfawr (Grand Genou ?).

(P47, LRH, LBR)

 

Les Trois Conseils Malavisés de l’île de Bretagne :

Laisser de la place sur la terre pour les antérieurs des chevaux e Julius Cesar et des hommes de Rome, en récompense de Meinlas ;

Et le second : d’autoriser Horsa et Hengist et Rhonwen sur cette île ;

Et le troisième : la division en trois par Arthur de ses hommes avec Medrawd à Camlan.

(P50, LRH, LBR)

 

Les Trois Gardien des Portes à l’action au verger de Bangor :

Gwgon Epée Rouge,

Et Madawg fils de Rhun,

Et Gwiawn fils de Cyndrwyn.

 

Et trois autres au côté de Lleogr :

Hawystyl l’Arrogant,

Et Gwaetcym Herwuden,

Et Gwiner.

(LRH, LBR)

 

Les Trois Cadavres Dorés de l’île de Bretagne :

Madawg fils de Brwyn, et Cengan Peilliawg,

Et Rhu(f)awn le Radieux fils de Gwyddno.

(LRH, LBR)

 

Les Trois Troupes de Guerres Entravées de l’île de Bretagne :

La Troupe de Cadwallawn au Long Bras, qui mirent les entraves de leurs chevaux à leurs propres pieds, en combattant contre Serygei l’Irlandais au Rocher des Irlandais en Môn ;

Et la seconde, la troupe de Rhiwallawn fils d’Urien combattant les Saxons ;

Et la troisième, la troupe de Belyn de Llyn combattant contre Edwin à Bryn Edwin en Rhos.

(P50, LRH, LBR)

 

Les Trois Spectres-Taureaux de l’île de Bretagne :

Le Spectre de Gwidawl,

Et le Spectre de Llyr Marini,

Et le Spectre de Gyrthmwl Wledig.

(LRH, LBR)

 

Les Trois Spectres Sauvages de l’île de Bretagne :

Le Spectre de Banawg,

et le Spectre d’Ednyfedawg  le Vif,

et le Spectre de Melen.
(LRH, LBR)

 

Les Trois Invités Libres de la Cour d’Arthur, et Trois Vagabonds :

Llywarch le Vieux

Et Llemenig,

Et Heledd

(LRH, LBR)

 

Les Trois Femmes Fidèles de l’île de Bretagne :

Treul Sans Reproche fille de Llynghessawc Main Généreuse,

Et Gwenfedon fille de Tud(w)al Tudglud et Tegau Poitrine d’or

Et une plus fidèle que les trois : Hemythryd fille de Mabon fils de Dyfynwyn.

(P47, P50, LRH, LBR)

 

Les Trois Fabricants de Chaussures Dorés de l’île de Bretagne :

Caswallawn fils de Beli, quand il alla à Rome pour chercher Fflur ;

Et Manawydan fils de Llyr, quand l’Encvhantement était sur Dyfed ;

Et Lleu à la Main Habile, quand lui et Gwydion cherchaient un nom et des bras de sa mère Ar(i)anrhod.

(LRH, LBR)

 

Les Trois Rois qui furent issus de vilains (serfs/méchants)

Gwriad fils de Gwrian dans le nord

Et Cadafel fils de Cynfeddw en Gwynedd

Et hyfaidd fils de Bleiddig en Deheubarth

(LRH,LBR)

 

Les Trois Profanations de la Severn :

Cadwallan quand il se rendit à la Bataille de Digoll, et les forces des Cymry avec lui ; et edwin de l’autre côté, et les forces de Lloaegr avec lui

Et alors la Severn fut souillée de la source à la bouche

La Seconde, le cadeau de Golydan d’Einiawn fils de Bedd, roi de Cornouailles

Et la troisième, Calam le cheval d’Iddon fils de Ner par Maelgwn( ?)

(LRH, LBR)

 

Les Trois Beaux(Blonds ?) Fardeaux d’Utérus de l’île de Bretagne :

Urien fils de Cynfarch et Arawn fils de Cynfarch et Lleu fils de Cynfarch, par Nefyn fille de Brychan Brycheiniog leur mère (Urien et erfrddyl dans Peniarth50)

Le Second, Owain et Morfudd fille d’Urien et Anarun archèvêque de Llydaw, par Modron fille d’Afallach leur mère ;

Le Troisième fut Gwrgi et Peredur fils d’Eliffer à la Grande Armée, et Arddun leur sœur, et…(par efrddyl ?) , et Conan leur cheval et Peau-Grise leur vache. (Gwrgi et Peredur et Ceindrech Pen Asgell – tête ailée dans le ventre d’Efrddyl fille de Cynfarch Peniarth50)

(P47, P50)

 

Les Trois Amants de l’île de Bretagne :

Cynon fils de Clydno (de Morfudd fille d’Urien)

Et Caswallawn fils de Beli (de Fflur fille d’Ugnach le Nain) ;

Et Drystan fils de Tallwch, d’Essyllt, la femme de son oncle March.

(P47,P50)

(La version du Peniarth 267 donne Caradwag au Bras Fort fils de Llyr M(a)rini envers Tegau Sein d’Or fille de Nudd Hael, roi du Nord.)

 

Trois Hommes Entêtés :

E(i)ddilig le Nain,

Et Gwair à la grande valeur

Et drystan

(P47)

 

Les Trois Pairs de la Cour d’Arthur :

R(a)hawd fils de Morgant

Et Dalldaf fils de Cunyn Cof

Et Drystan fils de March.

(P47)

 

Les Trois qui ne pouvaient être chassés de la cour d’Arthur :

Uchei fils de Gwryon

Et Coledawg fils de Gwynn

Et Cerenhyr fils de Gereinyawn le Vieux

(P47,P50)

 

Les Trois Hommes de l’île de Bretagne qui étaient les plus courtois envers les Hôtes et les Etrangers :

Gwalchmai fils de Gwyar

Et Cadwy fils de Gereint

Et Cadrieith Beau-Discours fils de Saidi

(P47, P50)

 

Les Trois Violents de l’île de Bretagne :

Heledd,

Et Llywarch,

Et Lemenig

(P47)

 

Les Trois Blondes (Belles,) demoiselles de l’île de Bretagne :

Creirwy, fille de Ceridwen,

Et Ar(i)anrhod fille de Don,

Et Gwen fille de Cywryd fils de Crydon

(P47)

 

Les Trois Dames Royales de l’île de Bretagne

Angharat Vague-Fauve ?, fille de Rhydderch Hael,

Et Afan, fille de Maig Mynfras (Cheveux épais)

Et Perwyr, fille de Rhun aux Grandes Richesses.

(P47)

 

Les Trois Femmes Infidèles de l’île de Bretagne, les Trois Filles de Culfanawyd de Bretagne :

Essylt la Blande (la maitresse de Trystan)

Et Penarwan (femme d’Owain fils d’Urien)

Et Bun, femme de Fflamddwyn.

Et une fut plus infidèle que ces trois-là : Gwenhwyfar, femme d’Arthur, car elle fit honte à un homme meilleur que n’importe qui.

(P47, P50)

 

Les Trois Lignages Saints de l’île de Bretagne :

Le Lignage de Joseph d’Ar(i)mathea

Et le lignage de Cunedda Wledig

Et le lignage de Brychan Brycheiniog.

(ou : les trois Familles de Saints de l’île de Bretagne, nés d’une mère galloise : la descendance de Brychan Brycheiniog, et la descendance de Cunedda Wledig, et la descendance de Caw du pays Picte.(P50)

(P50)

 

Les Trois Visiteurs Bénis de l’île de Bretagne :

Dewi,

Et Padarn

Et Teilo

(P50)

 

Les Trois Corps que Dieu créa pour Teilo :

Le premier est à Llandaff en Morgannwg,

Le second à Llandeilo Fowr,

Et le troisième à Penalun en Dyfed, comme nous le dit l’histoire.

(P50)

 

Les Trois Batailles Futiles de l’île de Bretagne :

L’une d’elles fut la bataille de Goddeu : elle fut amenée par la faute de la chienne, avec le brocard et le pluvier ;

La seconde fut l’action d’Arfderydd, qui fut amenée par la faute du nid de l’alouette ;

Et la troisième fut la pire : ce fut Camlan, qui fut causée par une querelle entre Gwenhwyfar et Gwennhwyfach

Et c’est pourquoi ces (batailles) furent appelées futils : parce qu’elle furent causées par des raisons si stériles.

(P50)

 

Les Trois Cours Principales d’Arthur :

Caerleon-sur-Usk en Galles

Et Celliwig en Cornouailles

Et Penrhyn Rhionydd dans le Nord.

 

Les Trois Festivals Principaux dans les Trois Cours Principales :

Pâques, et Noël, et Pentecôte.

(P50)

 

Les Trois Chevaliers d’Arthur qui gagnèrent le Graal, et cela les emmena au Paradis :

Galaad fils de Lawnslot du Lac

Et Peredur fils du Comte Efrawg,

Et Bort fils du Roi Bort

Et les deux premiers étaient vierges de corps. Et le Troisième était chaste, car il n’avait commis qu’une foi le péché du corps ; et cela, par la tentation, à l’épqoue où il gagna … fille du Roi Brangor, qui était Impératrice de Constantinople, et de qui descendait la plus grande race du monde. Tous trois étaient issu de la race de Joseph d’Arimathie, et du Lignage du Prophète David, comme en atteste l’Histoire du Graal.

(P50)

 

Et voici des Triades provenant d’autres manuscrits :

 

Il y avait Trois Bardes Talentueux à la Cour d’Arthur :

Myrddin fils de Morfryn,

Myrddin Emrys, et Taliesin.

 

Les Trois superbes Demoiselles de la Cour d’Arthur :

Dyfyr Cheveux-Dorés,

Enid fille du Comte Yniwl,

Et Tegau Poitrine-d’or.

 

Trois Choses qui conquirent Lloegr :

Recevoir des étrangers,

Libérer des Prisonniers

Et le Don de l’Homme Chauve.

 

Trois Chants Perpétuels de l’île de Bretagne :

Une était à l’île d’Afallach,

Et la seconde à Caer Garadawg,

Et la troisième à Bangor.

 

Dans ces trois endroits il y avait 2400 religieux ; et parmi eux 100 se relayaient tour à tour à chacune des 24 heures du jour et de la nuit en prières et au service de Dieu, sans s’arrêter et sans repos pour toujours.

 

Trois Hommes sans Peur de l’île de Bretagne :

Le premier était Gwalchmai fils de Gwyar,

Le second était Llachau fils d’Arthur,

Et le troisième était Peredur fils du Comte Efrog.

 

Les Trois Anciens du Monde :

La Chouette de Cwm Cowlwyd,

L’Aigle de Gwernabwy,

Et le Merle Noir de Celli Gadarn.

 

Trois Hommes qui tinrent leur suffisance d’Arthur comme Don ( ?)

Culhwch fils de Cilydd fils de Celyddon le Grand

Et Huarwor fils d’Aflawn,

Et Gordibla de Cornouailles.

 

Trois Immenses Fêtes qui se tinrent en l’île de Bretagne :

L’une d’elle fut la Fête que Caswallawn fils de Beli fit à Londres, où 20000 têtes de bétailes furent tuées et 100000 moutons et 50000 oies et chapons, et des oiseaux domestiques et sauvages, plus que quiconque peut dénombrer.

La Fête d’Arthur fut-elle à Caerleon sur Usk seconde, et quelle fête fut la troisième ?

 

Trois Personnes dont le cœur se brisa d’émerveillement :

Branwen fille de Llyr,

Et Caradog fils de Bran,

Et Ffarraon Dandde.

 

Trois femmes qu’eut Brychan Brycheiniog. Leurs noms étaient :

Eurbrawst,

Et Rybrawst,

Et Peresgri.

Et sa descendance est l’une des Trois Lignées de Saints de l’île de Bretagne. La seconde est la Descendance de Cunedda le Grand, et la troisième est la Descendance de Caw du Pays Picte.

 

Traduction de MINO. Merci de le préciser si vous utilisez ces textes tels quels.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site